APPLIQUEZ
Comment faire face à la hausse des taux d'intérêt au Canada

Comment faire face à la hausse des taux d'intérêt au Canada

Écrit par Caitlin Wood
Dernière mise à jour février 2, 2022

Mercredi le 12 juillet 2017, dans l’espoir de donner à l’économie de notre pays un boom indispensable, la Banque du Canada a relevé son taux directeur de 0,5% à 0,75%, soit environ 50 $ de plus par mois pour une hypothèque à taux variable moyenne de 480 000 $. Il s’agit de la première hausse des taux d’intérêt canadiens en près de sept ans, dont les effets se feront sentir avec les taux des prêts hypothécaires, des marges de crédit à court terme, des prêts personnels et d’autres produits de crédit directement liés aux préférentiels des principales institutions bancaires du Canada.

En fait, au fil des années, les taux d’intérêt de presque tous les types de produits de crédit vont augmenter et baisser périodiquement. Après tout, les prêteurs sont des entreprises comme les autres et, comme toutes les entreprises, leurs services doivent évoluer avec le reste du monde pour générer des bénéfices. Rappelez-vous quand l'essence coûtait moins de 0,90 $ le litre? Aujourd'hui, voir un litre d'essence coûter plus de 1,20 dollar n'a rien de nouveau. Eh bien, le même principe doit être appliqué aux taux d’intérêt. Même si nous détestons l'admettre, la plupart des choses vont devoir changer à un moment donné. Malheureusement, les emprunteurs ne peuvent pas faire grand-chose pour face à la hausse des taux d’intérêt, mis à part épargner et se préparer au prochain pic, qui, espérons-le, n’arrivera pas avant longtemps.

Encore une fois, il est plus facile d’économiser de l’argent que d’en faire lorsque vous consacrez déjà la majeure partie de votre revenu à d’autres sources, comme c’est le cas pour la plupart des propriétaires canadiens. Toutefois, si vous êtes un emprunteur et que vous vous inquiétez un peu de l’évolution des taux d’intérêt, vous pouvez faire certaines choses pour que cela ne vous prennent pas au dépourvu.

Le coût d'emprunt au Canada

Les experts financiers spéculent sur le fait que la récente hausse des taux d’intérêt est une incitation mise en place par le gouvernement canadien afin de dissuader les emprunteurs potentiels de dépenser de manière excessive en produits de crédit, en particulier sur le marché du logement. Bien que le gouvernement n’essaye évidemment pas d’empêcher ses citoyens d’acheter une maison, il essaie de les persuader d’en acheter une qui se situe dans une fourchette de prix plus raisonnable.

Malheureusement, la crise du logement abordable est devenue un problème au Canada ces dernières années, en particulier dans nos villes les plus chères, telles que Vancouver et Toronto. Essentiellement, les propriétaires potentiels essaient d’acheter des maisons qu’ils ne seront pas en mesure de se payer quelques années après le début de leur période d’amortissement. Bon nombre de ces emprunteurs, attirés par la perspective de devenir propriétaires, ne voient pas plus loin que le prix initial de leur maison et oublient le taux d’intérêt qui accompagne leurs versements hypothécaires. Lorsque toutes leurs ressources financières sont consacrées à l'entretien de leur ménage, même quelques centaines de dollars de plus par an peuvent épuiser gravement leurs finances.

Étant donné que le marché immobilier canadien représente une part importante de l’économie de notre pays, cette hausse des taux d’intérêt est une tentative pour améliorer la stabilité financière des zones situées à proximité de nos villes les moins abordables. Le seul problème est que beaucoup d’emprunteurs ne cherchent pas à trouver un prêteur offrant des taux plus raisonnables ou ne cherchent pas à en négocier un meilleur.

Comment fonctionnent les taux d'intérêt?

Les taux d’intérêt se rapportent essentiellement au coût du crédit. Lorsqu'un consommateur demande à emprunter de l'argent pour tout ce dont il pourrait avoir besoin, un certain pourcentage lui sera facturé pour l'utilisation de cet argent, dont le montant correspond au montant emprunté. Plus le prêteur facture d’intérêts, plus le produit est rentable pour eux. De manière générale, les banques et autres institutions financières ont placé la barre plus haut pour la plupart des taux d’intérêt sur différents types de prêts.

Comment les taux d'intérêt sont-ils calculés

Le taux d’intérêt facturé sur le produit de crédit pour lequel vous faites une demande est basé sur deux facteurs. La première est connue sous le nom de «prime du marché», dans laquelle le taux d'intérêt sera calculé en fonction de la position du marché à ce moment-là. En d’autres termes, le coût de base des prêts, quel que soit le produit de crédit qui vous intéresse. Le deuxième facteur, appelé «prime de risque», est fonction de votre situation financière au moment où vous faites la demande ou le produit de crédit. Cette prime est le pourcentage qui couvre l’investissement du prêteur si vous n'êtes pas en mesure de rembourser la totalité du solde de votre prêt. Essentiellement, elle est calculée conformément à votre pointage de crédit actuel.

Plus votre pointage de crédit est élevé, meilleur sera le taux d’intérêt pour lequel vous serez approuvé, et vice versa. Une fois les deux primes déterminées, elles seront combinées pour former un taux d’intérêt «fixe» ou «variable», ce que nous expliquerons dans la section suivante.

Taux fixe

Ce type de taux d'intérêt est appelé «fixe» car il ne change pas avant la fin de la durée du prêt. Le taux est dicté à l’avance dans l’accord de prêt et ne doit augmenter ni baisser tant que le délai approprié n’est pas écoulé et que l’offre n’est plus valable. Si le terme du prêt se termine, mais que l’emprunteur doit le prolonger (si le prêt n’est pas intégralement remboursé à ce moment-là), le prêteur leur proposera soit le même taux, soit un nouveau. Dans la plupart des cas, une légère augmentation du taux sera le résultat probable.

Un taux fixe est généralement une offre plus souhaitable, tout simplement parce qu’il permet à l’emprunteur de mieux comprendre le montant qu’il va réellement payer au cours de son emprunt. Ils auront le prix initial du prêt mais devront également prendre en compte le coût des intérêts, ce qui sera plus facile une fois que leur taux aura été bloqué. Ainsi, non seulement l'emprunteur sera en mesure d'obtenir un calcul plus précis de ce qu’ils dépenseront, mais un taux fixe peut aussi leur donner le temps nécessaire pour préparer leurs finances.

Taux variable

Le deuxième type de taux d'intérêt est appelé «variable»  car il fluctue au fur et à mesure que vous effectuez vos paiements réguliers tout au long de la durée de votre prêt. Encore une fois, la première partie de la façon dont votre taux est calculée en fonction de la prime du marché au moment de l'approbation de votre prêt. Votre propre prime de risque sera également négociée en fonction de vos antécédents et de votre situation financière. Cependant, lorsqu'un taux variable diffère d'un taux fixe, il évolue parallèlement au marché actuel. Ainsi, si le marché subit un creux, votre taux d’intérêt pourrait baisser. À son tour, si le marché augmente, votre taux augmentera également. Avec un taux variable, vous partageriez également un pourcentage du risque avec votre prêteur, ce qui est attrayant, car cela pourrait signifier que votre prêteur vous proposera un taux inférieur (inférieur à un taux fixe typique) pour la première partie de votre prêt. terme. Les taux d’intérêt canadiens n’ayant pas tendance à trop fluctuer d’une année à l’autre, les taux variables fonctionnent bien pour les prêts à court terme en particulier. Si vous avez un taux variable et que vous parvenez à rembourser la totalité du montant de votre prêt, vous pourrez peut-être économiser de l'argent en bout de ligne.

Comment la hausse de votre taux d'intérêt peut-elle affecter vos finances

Bien que les taux d’intérêt fixes et variables comportent des avantages et des inconvénients, une chose est certaine. Plus votre taux d'intérêt est élevé, plus vos versements sur prêt seront coûteux. Ainsi, une fois que les taux d’intérêt augmenteront, vos versements réguliers augmenteront si vous avez actuellement un taux variable sur votre prêt hypothécaire, vos marges de crédit ou d’autres prêts. La même chose se produira si vous avez un taux fixe, mais la durée de votre prêt est terminée et doit être renouvelée. Une chose que beaucoup d’emprunteurs ne réalisent pas avant de souscrire à divers produits de crédit est que certains prêteurs offriront au départ un taux d’intérêt inférieur à titre de tactique de vente, souvent pendant une période promotionnelle. Ces mêmes emprunteurs finissent par prendre ce taux unique pour acquis. Par la suite, s’ils ont un taux variable ou si leur durée de prêt doit être renouvelée, leur taux d’intérêt pourrait augmenter et probablement augmentera. Même si cette augmentation ne représente qu'une fraction de pourcentage, cela pourrait leur coûter très cher à long terme.

Étapes pour préparer vos finances une hausse des taux d'intérêt

Comme nous l’avons mentionné précédemment, de nombreux emprunteurs ont des problèmes d’endettement parce qu’ils ne tiennent pas compte des effets à long terme de leurs paiements d’intérêts. On peut en dire autant de tous les types de produits de crédit, en particulier ceux présentant des taux d’intérêt très élevés, tels que les cartes de crédit classiques, qui peuvent atteindre 19,99%. C’est pourquoi il est très important que vous preniez les mesures qui s'imposent pour protéger votre avenir financier contre les augmentations des taux d’intérêt, aussi rares soient-elles.

Voici quelques-unes des étapes à suivre:

  • Commencez un budget. Réduisez vos frais de ménage et de subsistance, en éliminant les dépenses inutiles du consommateur.
  • Utilisez l’argent que vous épargnez pour rembourser vos dettes, en commençant par les plus grandes ou celles qui présentent les taux d’intérêt les plus élevés.
  • Quelle que soit l’argent que vous n’avez pas dépensé pour rembourser votre dette, déposez-le dans un fonds d’épargne d’urgence pour les paiements de taux d’intérêt élevés et toute autre dépense imprévue.
  • Éloignez-vous des prêts hypothécaires ou des marges de crédit que vous ne pourrez pas vous permettre à long terme. Plus vous utilisez de crédit, plus vous passerez de temps et de l’argent à essayer de le rembourser.
  • Faites toujours vos paiements à temps et en totalité pour éviter tout frais de pénalité ou tout intérêt supplémentaire. • Si nécessaire, allez à votre banque et demandez un prêt pour consolidation de dettes. Si votre demande est approuvée, vous recevrez un prêt à tempérament plus important afin de payer certaines de vos plus petites dettes.

Réfléchissez à l'impact de votre taux d'intérêt sur votre avenir

L'une des choses les plus importantes à faire pour gérer la dette potentielle liée à la récente hausse des taux d'intérêt au Canada est de réfléchir à vos objectifs financiers futurs avant que la situation ne devienne trop incontrôlable. Même si un peu d’argent d’intérêt supplémentaire chaque mois peut sembler insuffisant, cela peut s’accumuler rapidement et vous ne réaliserez peut-être pas à quel point cela a un effet considérable sur vos finances jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Donc, assurez-vous de toujours en tenir compte avant de demander un produit de crédit, quel qu'il soit. En fonction de votre situation financière actuelle, votre nouveau taux peut ne pas être un problème pour le moment, mais il peut être très rapide s'il n'est pas géré correctement.

Si vous n’êtes pas sûr de l’impact que pourrait avoir un taux d’intérêt plus élevé sur vos finances, parlez-en à un expert financier avant de souscrire à un nouveau produit de crédit ou de renouveler un produit existant. Il pourra calculer à la fois les versements de votre prêt et votre TAP (taux annuel effectif), qui est légalement tenu d’apparître dans tout contrat de prêt au Canada. Ainsi, vous aurez une meilleure compréhension de l’évolution de vos finances après une hausse des taux d’intérêt. N'oubliez pas que votre avenir financier devrait être une priorité absolue. Comme les taux d’intérêt peuvent parfois gêner la réalisation de cet objectif, il est préférable de ne pas les prendre à la légère.

Le BSIF établit des règles plus strictes en matière de qualification hypothécaire au Canada

Parlant de décider si vous pourrez vous permettre un taux d'intérêt plus élevé, le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) a annoncé mardi qu'il allait imposer une réglementation encore plus stricte à tous les Canadiens cherchant à acheter une maison en 2018, sous la forme d'un test de résistance pour tous les emprunteurs. À l'heure actuelle, seuls les Canadiens qui souhaitent avoir une hypothèque non garantie, avec un acompte de moins de 20%, doivent passer un test de résistance. À compter du 1 er janvier 2018, lorsque les nouvelles règles entreront en vigueur, tous les emprunteurs, quel que soit le montant de l’acompte qu’ils souhaitent ou peuvent effectuer, devront passer un test de résistance.

Qu’est-ce qu’un test de résistance?

Lorsqu'un emprunteur demande une hypothèque, le prêteur déterminera s'il peut se permettre de rembourser le prêt en fonction du taux d'intérêt actuellement offert. Lorsqu'un test de résistance est effectué, le prêteur doit déterminer si l'emprunteur peut se permettre à la fois le taux proposé et le taux de référence de cinq ans de la Banque du Canada ou le taux proposé (le taux du contrat de l'emprunteur) plus 2 points de pourcentage, le montant le plus élevé étant retenu. N'oubliez pas que cette nouvelle règle ne s'appliquera qu'aux nouvelles hypothèques et aux renouvellements d'hypothèque lorsque les emprunteurs décident de changer de prêteur, et non aux renouvellements d'hypothèque lorsque l'emprunteur reste chez le même prêteur.

Comment cela vous affectera-t-il?

Ce nouveau règlement vise à empêcher les Canadiens d’acheter une maison qu’ils ne peuvent raisonnablement pas se permettre si le taux d’intérêt augmentait à l’avenir. À l'heure actuelle, la plupart des experts et des spécialistes de l'immobilier estiment que ces réglementations auront des effets négatifs sur le marché, ce qui, bien sûr, affectera tous les Canadiens. D'autre part, un test de résistance obligatoire signifie que les emprunteurs potentiels devront viser des maisons légèrement moins chères, car le montant auquel ils auront droit en 2018 sera inférieur à celui auquel ils pouvaient prétendre en 2017.

Caitlin a obtenu son diplôme du Collège Dawson en 2009 et a obtenu son diplôme en histoire de l'art de l'Université Concordia en 2013. Elle a commencé à travailler comme rédactrice pigiste pour Prêts Canada juste après l'Université, pour finir par devenir rédactrice en chef du contenu. Son travail a conduit à une large expansion du département de contenu de l'entreprise et elle gère un personnel d'écrivains talentueux qui sont passionnés par l'éducation des consommateurs canadiens sur le crédit, la dette et tout ce qui concerne les finances personnelles. Avec plus de cinq ans d'expérience en rédaction sur les problèmes de finances personnelles auxquels les Canadiens sont confrontés quotidiennement, elle croit que l'éducation et les connaissances sont les deux facteurs les plus importants dans la création de saines habitudes financières. Elle pense également que discuter ouvertement de l'argent et du crédit et des responsabilités qui en découlent peut conduire à de meilleures décisions et à un plus grand sentiment de sécurité financière. Outre l'écriture, elle s'occupe également de la conception graphique et de la production vidéo. Caitlin a vu son travail publié dans de nombreuses publications, dont National Enquirer, Ok Magazine, Star Magazine et ReboundFinance.com.

Cliquez sur l'étoile pour le noter!

Cet article vous a-t-il aidé?

Rechercher et comparer

Plateforme de comparaison des prêts au Canada

Prendre des décisions d'emprunt plus intelligentes

Que vous ayez un bon crédit ou un mauvais crédit, la sensibilisation financière est le meilleur moyen d'économiser. Trouvez des conseils, des guides et des outils pour prendre de meilleures décisions financières.

Économisez avec Prêts Québec

Offres Spéciales

Prêts Allant Jusqu’à 50 000 $ avec easyfinancière

Prêts Allant Jusqu’à 50 000 $ avec easyfinancière
Populaire

Empruntez jusqu’à 50 000 $ auprès de notre partenaire, easyfinancière.

Découvrir L'offre
Établissez Votre Crédit Avec Refesh Financiere

Établissez Votre Crédit Avec Refesh Financiere
POPULAIRE!

Créez du crédit tout en dépensant de l’argent avec la carte VISA Refresh Financial.

Découvrir L'offre
Établissez Votre Crédit Pour 10$/Mois

Établissez Votre Crédit Pour 10$/Mois
POPULAIRE!

Établir une meilleure cote de crédit pour 10 $ par mois, avec la carte prépayée de KOHO.

Découvrir L'offre
Icon

Confidentiel et Sans risque

Toutes les consultations et conversations avec Prêts Québec (Loans Canada) et ses partenaires sont confidentielles et sans risque . Parlez à un spécialiste de confiance dès aujourd'hui et voyez comment nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs financiers plus rapidement. Prêts Québec (Loans Canada) et ses partenaires ne vous demanderont jamais de frais initiaux , de dépôt ou de paiement d'assurance sur un prêt. Prêts Québec (Loans Canada) n'est pas un courtier hypothécaire et n'organise pas de prêts hypothécaires ni aucun autre type de service financier. Lorsque vous demandez un service de Prêts Québec (Loans Canada), notre site web renvoie simplement votre demande à des fournisseurs tiers qualifiés qui peuvent vous aider dans votre recherche. Rien sur ce site web ne constitue un conseil professionnel et / ou financier.

Vos données sont protégées et votre connexion est cryptée.

Les services de Prêts Québec sont 100% gratuits. Avertissement

Bâtissez votre crédit avec une carte de crédit

Avec la Carte avec garantie de Refresh, vous pouvez commencer sans attendre à bâtir votre crédit et améliorer votre cote de crédit.