APPLIQUEZ

Étude : Éducation financière vs. le bien-être financier et les Canadiens aux ressources limitées

Prêts Québec: la meilleure plateforme de comparaison de prêts au pays

Étude : Éducation financière vs. le bien-être financier et les Canadiens aux ressources limitées

Écrit par Priya Correia

Étude : Éducation financière vs. le bien-être financier et les Canadiens aux ressources limitées

Catégories

Éducation Financière Finances Recherches Statistiques

L’enquête de Prêts Québec a remué les théories sur l’éducation financière en échantillonnant 1665 Canadiens à la recherche d’autres formes de crédit. Nous avons constaté que 77% des répondants ont vérifié leur crédit au cours des six derniers mois. Selon les données de l’enquête canadienne sur les capacités  financières de 2019, « ceux  qui ont vérifié leur dossier de crédit plus récemment sont plus susceptible de se considérer comme ayant une mauvaise ou très mauvaise cote de crédit. » Dans cette optique, nous avons constaté que 59% de nos répondants ont une cote de crédit qu’ils qualifieraient de faible.

Les résultats ont montré que 67% des personnes interrogées avaient un niveau élevé de confiance dans leur capacité à prendre des décisions financières saines. À l’inverse, les données ont montré que les répondants ne faisaient pas preuve d’un bon comportement financier en termes de budgétisation, d’économie ou de suivi de leurs dépenses. De plus, les données suggéraient que les personnes qui se considéraient comme ayant des compétences financières avaient un niveau d’endettement plus élevé et accumulaient des prêts à un taux plus élevé que les personnes qui ne prétendaient pas être financièrement compétentes.

L’éducation financière est connue pour être la clé de meilleures décisions financières. Lorsque nous avons demandé aux répondants s’ils respectaient les comportements que les consommateurs éduqués financièrement adoptent, voici leurs réponses : 

Éducation financière et comportement

En général, nous pouvons tous convenir que posséder des compétences financières signifie que vous êtes bien équipé avec les informations dont vous avez besoin pour gérer votre argent – en particulier en ce qui concerne l’épargne, les dépenses et les emprunts. Pourtant, les personnes interrogées qui affirment être bien informées financièrement (67%) n’économisent pas pour les urgences, ne suivent pas leurs dépenses ou ne remboursent pas intégralement leurs cartes de crédit.

Habitudes financières des canadiens aux prises avec des contraintes de crédit

financial-habits

66% de nos répondants n’ont aussi pas de budget mensuel qu’ils respectent.  Un budget est un outil essentiel qui peut être utilisé pour gérer les revenus, suivre les dépenses, atteindre les objectifs d’épargne et rembourser la dette. Selon l’Enquête canadienne sur les capacités financières 2019 (ECCF) commandée par l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, les budgétaires ont un niveau de bien-être financier plus élevé parce qu’ils sont en mesure de mieux gérer les paiements de factures, la dette et les flux de trésorerie que ceux qui n’ont pas un budget. De plus, les gens avec un budget étaient plus susceptibles de disposer de fonds d’urgence et de pouvoir couvrir des dépenses imprévues; un atout que de nombreux Canadiens qui n’ont pas accès à du crédit n’ont même pas.  

De plus, lorsque testés sur leur connaissance des concepts de base des finances personnelles, les réponses aux trois questions ci-dessous illustrent l’écart entre la confiance dans l’éducation financière et le savoir-faire réel:

Éducation financière par groupe d’âge 

Financially-literarcy

Parmi ceux qui se réclament éduqués financièrement, nous avons acquis les connaissances suivantes :

  • 40% des répondants ne savaient pas qu’un prêt sur salaire est le moyen d’emprunter le plus cher
  • 30% ne savaient pas que le paiement du paiement minimum d’une carte de crédit signifiait que vous deviez toujours payer des intérêts
  • 44% pensaient que les paiements initiaux étaient légaux lors de la souscription d’un prêt.

Ces résultats montrent que beaucoup pensent peut-être avoir suffisamment de connaissances financières pour prendre de bonnes décisions de crédit, mais en réalité, beaucoup ont encore plusieurs choses à apprendre. Cela est particulièrement remarquable car la majorité des répondants sont les plus vulnérables aux conséquences de ne pas avoir une compréhension complète du coût de l’emprunt et du système de crédit dans son ensemble.

Nous avons également remarqué qu’à mesure que l’âge augmentait, les questions étaient plus susceptibles de recevoir une réponse correcte, ce qui suggère que les répondants plus âgés sont bien  plus informés financièrement que leurs homologues plus jeunes. Cependant, les résultats dans leur ensemble montrent la différence entre la confiance dans l’éducation financière et les connaissances réelles en la matière. Pourtant, une opportunité existe: il est clair que travailler à éduquer les jeunes sur le thème de l’éducation financière pourrait certainement être un excellent moyen de s’attaquer à ce problème à long terme.

Coût d’un prêt

Comprendre le coût d’un prêt peut aider les Canadiens à prendre de meilleures décisions d’emprunt, à choisir le meilleur produit de prêt pour leur situation et, finalement, à économiser de l’argent. Les trois principales composantes qui affectent le coût total d’un prêt sont le montant emprunté (principal), le taux d’intérêt et la durée du prêt. Lorsque nous avons interrogé les répondants sur les facteurs affectant directement le coût d’un prêt, les résultats semblaient positifs, comme le montre la figure ci-dessous.

Cost-of-a-loan

Cependant, un examen plus approfondi des résultats a montré que seulement 44% des personnes ont répondu correctement à toutes les questions.

Cela signifie que plus de la moitié (56%) des répondants ne sont pas sûrs de tous les facteurs qui affectent le coût d’un prêt. Cela suggère que de nombreux répondants peuvent contracter des emprunts ou s’endetter sans comprendre le coût total de l’emprunt.

Empilement de prêts

Autrement dit, l’empilement de prêts se produit lorsqu’un emprunteur contracte un nouveau prêt personnel avant qu’un précédent ne soit remboursé. Habituellement, cela signifie emprunter auprès de plusieurs fournisseurs. Plus souvent qu’autrement, les consommateurs choisissent le cumul des prêts parce qu’ils ont l’impression de n’avoir aucune autre option.

Perte d’emploi, urgences médicales, problèmes de voiture, hausse des taux d’intérêt: ce ne sont là que quelques-uns des défis auxquels les Canadiens sont confrontés quotidiennement, mais ils ne sont pas toujours financièrement préparés pour eux. Notre enquête a révélé que 78% des répondants n’épargnent pas pour les urgences. De plus, les coûts d’urgence étaient la deuxième réponse la plus fréquemment fournie par les répondants comme raison du cumul des prêts.

Raisons pour lesquelles les répondants accumulent les prêts

loan-stack-reasons

En fait, 46% des répondants ont déclaré avoir accumulé des prêts pour les urgences (25%) et les fins de mois (43%), étant les principales raisons de leurs actions

De plus, nous avons appris que les personnes qui se considéraient comme ayant des compétences financières étaient également plus susceptibles d’emprunter de l’argent que celles qui n’avaient pas fait de demande de prêt.

loan stack + financial literacy
Le graphique ci-dessus montre le pourcentage de répondants qui croulent sous les prêts par rapport à leur niveau d’accord lorsqu’interrogés sur leurs connaissances en éducation fiancière

Il semble que les personnes qui ont un niveau élevé de confiance dans leurs décisions financières commettent toujours les mêmes erreurs en comparaison avec  les personnes qui ne prétendent pas qu’elles ont des compétences financières.

Dette

Comme vous vous en doutez, les personnes qui accumulent des prêts ont des niveaux d’endettement plus élevés que les personnes qui n’en ont pas. Cependant, de manière surprenante, notre étude a révélé que les personnes qui se considéraient comme alphabétisées financièrement avaient des niveaux d’endettement similaires ou plus élevés que les personnes qui ne prétendaient pas posséder des compétences financières. Par exemple, dans le graphique ci-dessous, les répondants qui sont d’accord ou fortement d’accord pour dire qu’ils ont des connaissances financières étaient plus susceptibles d’avoir un niveau d’endettement entre 5 001 $ et 10 000 $ que ceux qui n’étaient pas d’accord.

financial literacy and debt
Le graphique ci-dessus montre les niveaux d’endettement des répondants par rapport à leur niveau d’accord lorsqu’on les interroge sur leurs connaissances en éducation financière

En général, plus de 50% des personnes interrogées détenaient des formes de dette à intérêt élevé comme les prêts sur salaire et les cartes de crédit. Voici la liste des trois principaux types de dette que les Canadiens soumis à des contraintes de crédit ont:

Types de dettes des canadiens aux prises avec des contraintes de crédit

debt

Cartes de crédit

L’éducation financière est importante lors de la prise de décisions financières, mais comme on le voit, beaucoup ne connaissent pas leurs propres limites lorsqu’il s’agit de prendre de bonnes décisions financières. Ce manque de sensibilisation peut conduire à des erreurs. Par exemple, ne pas réaliser l’importance de payer votre facture de carte de crédit en entier chaque mois.

32

Le paiement de votre carte de crédit, ou plutôt le paiement de factures en général, est l’une des étapes les plus importantes pour bâtir une cote de crédit saine. Le fait de ne pas rembourser votre carte de crédit en entier chaque mois peut entraîner une augmentation du taux d’utilisation du crédit, ce qui a un impact négatif sur le crédit.

68% des personnes interrogées ont déclaré avoir au moins une carte de crédit épuisée. Plus votre solde de carte de crédit est élevé, et donc plus votre taux d’utilisation est élevé, plus vous êtes susceptible d’avoir à maximiser votre carte de crédit en cas de dépenses imprévues.

68

De plus, si vous ne payez pas votre carte de crédit en totalité, vous devrez payer plus tard plus d’intérêts, ce qui peut entraîner des dettes plus importantes, ce qui rend le remboursement plus difficile.

Avec 67% des répondants qui ne paient pas leur carte de crédit en totalité et 30% de ceux qui ne se rendent pas compte qu’ils devront payer des intérêts lorsqu’ils ne font que le paiement minimum, il n’est pas surprenant que 59% des répondants aient une cote de crédit faible.

Faire ses recherches

La recherche fait partie intégrante du processus décisionnel, notamment en ce qui concerne les décisions d’emprunt. Pourtant, il y a encore des consommateurs qui ne font pas preuve de diligence raisonnable avant de demander un prêt. Notre enquête a révélé:

Pourcentage de répondants qui n’effectuent pas de recherche appropriée avant d’emprunter

research

38% des personnes interrogées ne comparent jamais ou rarement les prêteurs avant de demander un prêt. Comparer les prêteurs et leurs offres est le meilleur moyen de garantir la recherche du produit de prêt le plus compétitif et le plus approprié. Cela est particulièrement important pour les Canadiens à crédit limité qui bénéficieraient de conditions de financement plus compétitives ou de paiements mensuels moins élevés.

36

60% des répondants n’appellent jamais ou rarement un prêteur avant de demander un prêt. Appeler un prêteur peut aider à légitimer l’institution avec laquelle vous faites affaire. Il peut également aider à expliquer toutes les questions ou préoccupations qu’un emprunteur pourrait avoir et à révéler les frais cachés ou non divulgués.

70% des répondants ne demandent jamais ou rarement des conseils financiers d’experts avant de contracter un prêt.

De même, 65% des répondants ne consultent pas leurs amis et leur famille pour les aider dans le processus décisionnel. C’est important, car l’Enquête canadienne sur les capacités financières 2019 menée par l’Agence de la consommation en matière financière du Canada a révélé que «les jeunes qui parlent avec leur famille de questions financières ont tendance à avoir un niveau de l’éducation financière plus élevé», ce qui mène à de meilleures décisions financières. À ce titre, nous encourageons les Canadiens et les jeunes, en particulier, à parler à leur famille avant de prendre des décisions de crédit.

Les Canadiens peuvent améliorer leur bien-être financier grâce à l’éducation financière

L’éducation et un meilleur accès à des informations financières utiles et pratiques jouent tous deux un rôle crucial dans l’amélioration du bien-être financier. Selon l’Enquête canadienne sur les capacités financières (ECCF) 2019, les Canadiens qui approfondissent leur éducation financière par des conseils et de l’éducation peuvent renforcer leur «capacité de gérer judicieusement leur argent et leurs dettes, en les aidant à planifier et à épargner pour l’avenir».

 Nos résultats montrent que le manque de connaissances financières conduit souvent à de mauvaises décisions financières, à un mauvais crédit et à des problèmes d’endettement. D’après les sondages, nous avons constaté que les Canadiens qui ont des contraintes de crédit ont du mal à épargner en cas d’urgence, ne savent pas quand les intérêts sont facturés sur les crédits et s’endettent trop. L’une des principales conclusions de cette étude est que de nombreux Canadiens semblent avoir un niveau élevé de confiance dans leurs connaissances financières même s’ils n’adoptent pas de bons comportements financiers. L’éducation financière est un élément important du processus de construction de crédit et peut conduire à d’autres résultats importants tels que la baisse des coûts d’emprunt et une meilleure santé financière dans son ensemble.

Méthodologie de l’étude

Du 7 janvier 2020 au 16 janvier 2020, une enquête a été menée par PrêtsQuébec. Un échantillon représentatif de 1 665 utilisateurs de partout au Canada a été interrogé sur leur santé financière et leur éducation. Les participants ont été invités à répondre à 22 questions et les données ont été recueillies à l’aide de Google Forms.


Note de 5/5 basée sur 1 vote.

Cliquez sur l'étoile pour le noter!

Cet article vous a-t-il aidé?

Recherchez et comparez

Plateforme de comparaison des prêts au Canada

Prendre des décisions d'emprunt plus intelligentes

Que vous ayez un bon crédit ou un mauvais crédit, la sensibilisation financière est le meilleur moyen d'économiser. Trouvez des conseils, des guides et des outils pour prendre de meilleures décisions financières.

Icon

Confidentiel et Sans risque

Toutes les consultations et conversations avec Prêts Québec (Loans Canada) et ses partenaires sont confidentielles et sans risque . Parlez à un spécialiste de confiance dès aujourd'hui et voyez comment nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs financiers plus rapidement. Prêts Québec (Loans Canada) et ses partenaires ne vous demanderont jamais de frais initiaux , de dépôt ou de paiement d'assurance sur un prêt.

Vos données sont protégées et votre connexion est cryptée.

Les services de Prêts Québec sont 100% gratuits. Avertissement

Bâtissez votre crédit avec une carte de crédit

Avec la Carte avec garantie de Refresh, vous pouvez commencer sans attendre à bâtir votre crédit et améliorer votre cote de crédit.