Quelle est la différence entre une hypothèque subsidiaire et une hypothèque conventionnelle?

Par Caitlin dans Hypotheques

Quelle est la différence entre une hypothèque subsidiaire et une hypothèque conventionnelle?

Lorsque le moment est venu de contracter un emprunt hypothécaire pour financer l’achat d’une maison, vous serez submergé de toutes sortes d’options et vous vous demanderez peut-être laquelle vous convient le mieux. Vous pouvez entendre parler de deux types d’hypothèques: une «hypothèque subsidiaire» et une «hypothèque conventionnelle». La question est de savoir quels sont ces types de prêts immobiliers et comment les comparer.

Qu’est-ce qu’une hypothèque conventionnelle?

Si vous pouvez faire une mise de fond d’au moins 20% (soit 20% du prix d’achat convenu), vous pourrez alors prétendre à un prêt hypothécaire classique. Un prêt hypothécaire conventionnel ne peut être emprunté à plus de 80% de la valeur estimée d’une propriété. Par conséquent, si vous êtes incapable de mettre au moins 20% de mise de fond, vous devrez peut-être rechercher d’autres options. Si vous devez emprunter plus de 80% de la valeur estimée de la maison, votre prêt hypothécaire est considéré comme un prêt hypothécaire à ratio élevé, qui correspond au pourcentage des fonds empruntés par rapport à la valeur de la maison. Ces prêts immobiliers peuvent être approuvés avec un acompte de 5% seulement. De manière générale, la mise de fond pour les hypothèques conventionnelles ne peut pas être emprunté.

Avantages d’une hypothèque conventionnelle

Un des principaux avantages d’un prêt hypothécaire conventionnel est que vous ne payez pas la prime supplémentaire pour l’assurance de la SCHL. Également appelé «assurance prêt hypothécaire», ce type de police protège les prêteurs lorsqu’ils prêtent des fonds à des emprunteurs qui ont besoin de plus de 80% du crédit immobilier pour acheter leur maison. Plus le ratio de l’hypothèque est élevé, plus le risque de défaut de paiement de l’emprunteur est élevé. En tant que tels, les prêteurs veulent avoir l’assurance que, dans le cas où un emprunteur ferait défaut, ils seront remboursés pour l’argent prêté. Cela dit, l’assurance de la SCHL s’accompagne de frais supplémentaires pour l’hypothèque. Le montant réel payé dépendra du montant de la mise de fond. Le tableau suivant résume le pourcentage payé par rapport au prix d’achat de la maison en fonction du montant de la mise de fond:

5% – 9.99% 4.00%
10% – 14.99% 3.10%
15% – 19.99% 2.80%
20% ou plus 0.00%

Par exemple, si vous ne pouvez mettre qu’une mise de fond de 5% sur un achat de maison de 500 000 $ (25 000 $), vous aurez besoin d’un montant de prêt de 475 000 $. Sur la base de votre mise de fonds, vous devrez verser 4,00% du montant de votre prêt sur la prime de la SCHL, ce qui correspond à 19 000 $.

Avec une hypothèque conventionnelle, vous ne seriez pas obligé de payer ces frais supplémentaires. Tout acompte de 20% ou plus vous exclut de l’obligation de souscrire à une assurance prêt hypothécaire.

Un autre avantage majeur d’une hypothèque conventionnelle est le fait que vous avez immédiatement l’équité sur la propriété que vous venez d’acquérir, car vous versez une mise de fonds plus importante. Si vous avez besoin d’utiliser la valeur nette de votre maison pour un achat important, vous pouvez y être admissible via une marge de crédit sur valeur domiciliaire. La banque vous considérera comme présentant un risque beaucoup plus faible en raison de votre capital immobilier et pourra accepter de vous approuver pour des accords de financement de ce type.

Qu’est-ce qu’une hypothèque subsidiaire?

Une hypothèque subsidiaire est un type de produit hypothécaire qui est «réversible», ce qui signifie que le prêteur peut vous prêter davantage de fonds à mesure que la valeur de votre maison augmente sans qu’il soit nécessaire de refinancer votre prêt immobilier. Dans ce cas, votre prêteur enregistrerait votre propriété avec des frais de garantie, souvent pour un montant supérieur au montant du prêt requis. Une fois que votre propriété est enregistrée avec des frais accessoires, vous êtes alors autorisé à emprunter de l’argent de votre maison à tout moment, sans avoir à contracter un refinancement hypothécaire. Cet arrangement est similaire à une marge de crédit sur valeur domiciliaire qui vous permet d’emprunter à tout moment sur la valeur nette de votre maison, tant que vous restez dans les limites de votre limite. Ce type de prêt immobilier constitue essentiellement une garantie secondaire pour le prêteur et constitue une forme de privilège sur le bien pour la totalité du montant enregistré. Ce montant peut représenter jusqu’à 125% de la valeur de la maison.

Une hypothèque subsidiaire permet aux emprunteurs de fournir davantage d’argent pour le principal ou pour la réémission du principal déjà remboursé.

Avantages d’une hypothèque subsidiaire

L’avantage principal d’un prêt hypothécaire subsidiaire est qu’il sera probablement plus facile et plus abordable d’emprunter de l’argent à l’avenir auprès de votre prêteur actuel. C’est parce que vous n’auriez pas à payer les frais associés au recours à un avocat spécialisé en immobilier qui seraient nécessaires si vous deviez refinancer votre prêt hypothécaire.

Inconvénients d’une hypothèque subsidiaire

Il est important de comprendre que vous ne pouvez pas transférer une hypothèque subsidiaire à un autre prêteur hypothécaire, même lorsque la durée de votre hypothèque se termine, car la convention n’est pas enregistrée auprès du bureau d’enregistrement. En tant que tels, d’autres prêteurs pourraient ne pas accepter les conditions actuelles figurant dans les documents d’hypothèque. Afin de changer de prêteur, un avocat spécialisé en immobilier serait nécessaire pour vous aider à rompre l’accord de garantie, ce qui coûte de l’argent.

Comment les prêts hypothécaires conventionnels et subsidiaires se comparent-ils?

La principale différence entre une hypothèque subsidiaire et une hypothèque conventionnelle réside dans les termes et conditions. Essentiellement, les prêteurs sont en mesure d’inscrire un taux d’intérêt plus élevé avec une hypothèque subsidiaire par rapport à ce qui était initialement proposé aux emprunteurs. Avec une hypothèque conventionnelle, seul le montant du prêt immobilier est enregistré sur la propriété. Si vous empruntez 400 000 $, par exemple, votre prêteur inscrirait 400 000 $ à titre de passif sur votre maison. En revanche, avec une hypothèque subsidiaire, un montant supérieur au prêt immobilier peut être enregistré sur la propriété.

En conclusion

Avant d’accepter un type spécifique d’hypothèque, il est essentiel de demander conseil à un conseiller indépendant, en particulier si vous n’êtes pas tout à fait sûr de savoir comment fonctionnent les conditions de l’hypothèque. Cela vous permettra de prendre une décision plus judicieuse étant donné que vous serez lié par les conditions de votre prêt hypothécaire pendant de nombreuses années.